Notre histoire

Saviez-vous que Le coureur nordique a maintenant 6 ans?

Voici, en quelques lignes, le cheminement de Jolyane et Jimmy précédant l’ouverture de leur boutique.

1. Les origines

Depuis ses débuts à l’université en 1999, Jimmy a travaillé à la boutique Le coureur de Sherbrooke.  Il a bien fait un petit interlude professionnel chez Asics Canada (Agence Québec Plus), mais il est vite revenu au coureur.  Il y adorait son travail.  Il servait les clients avec passion et développait son sens des affaires et son esprit critique.  Plus il gagnait de l’expérience, plus il lui prenait l’envie de faire les choses à sa façon.

Jimmy a donc commencé à mettre la pression sur le très populaire Joel St-Louis, mais celui-ci n’étant prêt ni à vendre, ni à s’associer, le projet d’une nouvelle boutique de course à pied commençait à mijoter dans l’esprit de Jimmy.  C’était vers la fin de l’année 2006.

2. L’idée du projet prend forme

Quant à Jolyane, elle a commencé à faire des bébés avant même d’avoir fini ses études universitaires en kinésiologie.  Elle s’est vite retrouvée très occupée avec deux bébés et un bébé-Jimmy sur les bras, en plus de la combinaison travail-étude.  Elle était une maman comblée, mais ne se réalisait pas du tout sur le plan professionnel.  Il n’en demeurait pas moins qu’elle avait beaucoup d’ambition.

Disons que Jimmy et Jolyane avaient la jeunesse (c’est-à-dire l’insouciance), l’énergie (c’est-à-dire la rage) et la confiance (c’est-à-dire un entourage !).  Il leur est donc venu à l’idée qu’ils pouvaient peut-être avoir leur propre boutique de course à pied !??!?!?!??

3. Le labeur du démarrage

Donc oui : l’idée d’une nouvelle boutique était née !  Évidemment, un jour ils étaient crinqués au maximum et le lendemain, ils tremblaient comme des feuilles.  Quoi qu’il en soit, leur projet a fait son chemin.

Jolyane a travaillé de nombreuses heures pour réaliser un plan d’affaire impeccable qui leur a permis d’obtenir 2 prêts et même une bourse !  Jimmy s’est chargé de contacter les fournisseurs, d’ouvrir les comptes et de faire une grande partie des achats.  Il a fallu qu’ils orchestrent la vente de la maison en Estrie, le déménagement pour Québec, trouver une nouvelle garderie, acheter ou louer un local pour la boutique, créer un logo, et bien plus encore…

Très exactement le 20 mars 2009 à 9h30, Le coureur nordique ouvrait ses portes !!

2. Un projet ne se réalise jamais seul

Pas besoin de vous dire qu’ils avaient travaillé comme des forcenés pendant les dernières semaines pour être fin prêts.

Pas besoin de vous dire non plus que leurs papas, mamans, frères, sœur et amis leur ont permis d’y arriver.

En 2009, M. Vilmond Beaudin, conseiller financier et ami des jeunes entrepreneurs, avait visité la boutique et avait dit : «Vous allez partir une mode vous autres les jeunes !».  C’est à croire qu’il était aussi visionnaire que Jolyane et Jimmy puisque la boutique Le coureur nordique jouit aujourd’hui d’une belle réputation à Québec !

Avant…

Après…

Jolyane, Jimmy et leur équipe s’unissent pour vous dire : Bienvenue chez nous !