L’équipe à la base

Le coureur nordique est le résultat d’un partenariat entre deux personnes d’exception. À chacun leurs forces, Jolyane et Jimmy forment une équipe solide qui est à la base de tout ce qui découle du coureur nordique. En voici un peu plus long sur ces deux athlètes, parents, et propriétaires du coureur nordique :

Jolyane Bérubé

Jolyane est née à Notre-Dame-Du-Lac dans le bas St-Laurent en 1979.  Dès qu’elle a eu 3 ans, sa famille a quitté cette région et s’est installée à Senneterre, en Abitibi, pour le travail en forêt.  Ses parents y ont démarré leur entreprise forestière et l’exploitent toujours, 33 ans plus tard.  Jolyane a quitté le nid familial à 17 ans pour les études collégiales et universitaires, qu’elle a fait à Sherbrooke.  Elle y a complété un DEC en sciences de la nature, un baccalauréat en kinésiologie, un micro-programme de 2e cycle en exercices thérapeutiques, en plus d’avoir fait quelques cours en administration.

Au niveau sportif, Jolyane a toujours été encouragée par ses pafilles cross 2013rents.  Dès l’âge de 5 ans, elle est inscrite au patinage artistique (parce que Jolyane est une fille, je suppose) et au hockey (parce que c’est ben plus le fun !!).  Elle se tourne vers la gymnastique à l’âge de 9 ans et –disons-le- elle a des rêves olympiques… mais Senneterre étant une bien petite ville, le club tombe à l’eau 2 ans plus tard…  Jolyane retourne au hockey.  Elle y ajoute le basket au secondaire.  Elle fait un peu de snowboard les fins de semaine.  Elle fait des compétitions de sauvetage.  Un peu de ski de fond par-ci par-là.  Elle court à l’occasion.  Au cégep, elle s’initie à la compétition de natation avec les Volontaires du cégep de Sherbrooke.  Elle continue toujours le hockey.  À l’université, elle fait quelques triathlons, mais s’oriente finalement vers la course à pied.  Elle fait quelques compétitions de cross-country et d’athlétisme avec le Vert et Or, mais elle n’est que très débutante en course à pied, alors elle apprend !

Depuis la fin de ses études universitaires en avril 2004, Jolyane a continué la course à pied.  Elle fait des courses sur route, des courses de trail et des courses en raquettes.  La pratique de son sport est orientée vers le plaisir, le IMG_1575-1maintien d’une bonne forme physique et une santé psychologique.  Elle en fait beaucoup moins qu’elle le souhaiterait, mais elle jongle avec une entreprise de plus de 35 employés et elle est maman de 4 beaux enfants âgés de 5 mois à 11 ans.  Malgré tout, elle s’efforce d’être un modèle pour son entourage et elle est la preuve qu’on peut rester actif et en forme, peu importe ses obligations et son style de vie.  Tout est une question de choix !

Jimmy Gobeil

Jimmy est né à St-Narcisse-de-Rimouski en 1977.  J’oserais dire que près de la moitié de ce petit village est composé de Gobeil.  Et les Gobeil, ça se rassemble, ça fête et ça rit (FORT)!  Jimmy a donc toujours été bien entouré.  De plus, il a littéralement passé son enfance à jouer dehors avec sa sœur et à faire des mauvais coups.  Il a d’ailleurs tellement fait de vélo en bas âge qu’il a développé d’énormes quadriceps, au point où on l’a surnommé «le cowboy» (il a couru des milliers de km depuis… mais, c’est peine perdue : ses méga-cuisses sont là pour rester !!).  Il a passé ses étés en camping ou à des courses automobiles, puisque son père en était un adepte.  Au secondaire, Jimmy est devenu un cadet de terre, ce qui l’a amené à s’initier au biathlon, qu’il a pratiqué pendant quelques hivers.  Il fait ses débuts en course à pied à l’âge de 16 ans en se présentant à une compétition d’athlétisme à Rimouski.  Bien que non-entraîné et chaussé de Converse All Star, il impressionne les coureurs de la grande ville en terminant 1er au 3000m.  L’entraîneur du club Coubertin de Rimouski, Jeannot Langlois, le recrute donc parmi les siens. 896404-deux-peres-donnent-exemple-future Il commence à s’entraîner et se découvre une réelle passion pour ce sport.  Jimmy étant très compétitif et déterminé, il devient rapidement l’un des meilleurs au Québec.  Ses bons résultats lui valent de se faire remarquer à nouveau, par Richard Crevier, l’entraîneur du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke cette fois.  Voilà donc Jimmy qui se lance dans des études universitaires (Qui l’eut cru ??) dans le but de courir – avouons-le.

En 2001, il devient le champion provincial universitaire de cross-country.  Il remporte également l’argent au relais 4x800m aux championnats canadiens universitaires d’athlétisme en 2002.  Mentionnons aussi que le Vert et Or termine au 1er rang aux championnats canadiens universitaires pour 3 années consécutives.

Depuis la naissance de son 1er enfant en 2004, Jimmy a relégué les grandes performances à la catégorie «bon vieux temps».  Mais il n’a pas arrêté de courir pour autant.  Au contraire, il court encore plusieurs fois par semaine, presque chaque jour.  Il s’entraîne seul ou en groupe, et souvent avec un ou deux enfants dans la poussette de course.  Jimmy est maintenant père de 4 gars cross 2013enfants (les mêmes que Jolyane) et patron de plus de 35 employés (les mêmes que Jolyane).  Jimmy a beau vieillir, son esprit compétitif ne s’altère pas, ce qui fait qu’il reste encore relativement rapide pour un coureur de 37 ans.  Et son esprit compétitif, il le travaille grandement à la boutique.  C’est ce qui fait que Le coureur nordique est une boutique que tout le monde connait.  Jimmy veut que Le coureur nordique soit la référence en course à pied au Québec, au Canada et même au monde !!  À chacun sa course !!  Et j’oserais dire que dans cette course, Jimmy se déplace au galop !